L'ère de l'individu tyran ; la fin d'un monde commun L'ère de l'individu tyran ; la fin d'un monde commun
L'ère de l'individu tyran ; la fin d'un monde commun L'ère de l'individu tyran ; la fin d'un monde commun

L'ère de l'individu tyran ; la fin d'un monde commun

À propos

Protestations, manifestations, émeutes, grèves ; crispation, défiance, dénonciations : depuis quelques années, la colère monte, les peuples ne cessent de rejeter l'autorité et paraissent de moins en moins gouvernables. Jamais le climat n'a été si tendu, laissant nombre de commentateurs dans la sidération. Comment en sommes-nous arrivés là ? Quels éléments et circonstances ont fait naitre et entendre une telle rage, démultipliée sur les réseaux sociaux ?
Les raisons de la révolte sont connues et liées aux dérives du libéralisme élu comme seul modèle politique (aggravations des inégalités, dégradations des conditions de travail, recul des services publics, mises à jour de scandales politiques...). Mais la violence avec laquelle elle se manifeste à présent est inédite car exprimée par un sujet nouveau : l'individu tyran. Né avec les progrès technologiques récents, l'apparition d'internet, du smartphone et les bouleversements induits par la révolution numérique (applications donnant le sentiment que le monde est à nos pieds, réseaux sociaux où ma parole vaut celle de tous, mon image magnifiée...), c'est un être ultra connecté, replié sur sa subjectivité, conforté dans l'idée qu'il est le centre du monde, qu'il peut tout savoir, tout faire, et voyant dans l'outillage technologique moderne l'arme qui lui permettra de peser sur le cours des choses. C'est le I de Iphone, le You de Youtube. Jamais combinaison n'aura été plus explosive : les crises économiques renforcent l'impression d'être dépossédé, la technologie celle d'être tout-puissant. L'écart entre les deux ne cesse de se creuser et devient de plus en plus intolérable. Les conséquences sont délétères : délitement du lien social, de la confiance, du politique ; montée du communautarisme, du complotisme, de la violence... Plane la menace d'un "totalitarisme de la multitude".
Dans cet essai brillant, mené tambour battant, Eric Sadin livre une analyse neuve et tragiquement juste de l'effondrement de notre monde commun à travers une mise en perspective historique, politique, sociale, économique et technique unique. Mais il le fait pour mieux repenser les termes d'un contrat social capable de nous tenir, à nouveau, ensemble.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782246822424

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    336 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eric Sadin

Éric Sadin est écrivain et philosophe.
Il est régulièrement invité à
donner des conférences dans des
universités et centres de recherche
dans le monde entier. Ses livres
qui explorent la nature des
technologies numériques et leur
impact sur les sociétés sont de
plus en plus lus et commentés.
Ses derniers essais, L'Humanité
augmentée (L'échappée, 2013) et
La Vie algorithmique (L'échappée,
2015) ont rencontré un accueil
enthousiaste de la part de
la critique et du public.

empty