Bienvenue dans le pire des mondes ; le triomphe du soft totalitarisme

À propos

À Pékin, Moscou ou Ryad, des oligarchies confisquent le pouvoir au nom du parti communiste, de la Sainte Russie, d'Allah. Voici l'image que les médias occidentaux diffusent pour éviter d'admettre que le même phénomène est à l'oeuvre ici...En effet, nos sociétés sont de moins en moins démocratiques. Grâce à la technologie et au contrôle des flux financiers et commerciaux, quelques multinationales, la plupart américaines, entendent régenter notre vie quotidienne. Elles nous ont certes apporté Smartphone, Internet, progrès de la médecine... mais aussi la société du tweet, la surveillance, la captation de notre argent, l'uniformisation de nos goûts et de nos besoins.Bientôt, ces milliers de données pourraient être mises au service d'un système totalitaire de moins en moins soft... Une atteinte à la liberté individuelle à laquelle nous consentons, et dont nous ignorons tout ou presque.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Politique internationale


  • Auteur(s)

    Natacha Polony

  • Éditeur

    J'ai Lu

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    13/06/2018

  • Collection

    Document

  • EAN

    9782290148211

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    128 g

  • Support principal

    Poche

Natacha Polony

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Journaliste et essayiste, Natacha Polony est chroniqueuse au Figaro, au « Grand Journal » sur Canal+ et présente la revue de presse quotidienne sur Europe 1. Elle est notamment l'auteur de Nos enfants gâchés : petit traité sur la fracture générationnelle française (Lattès, 2005), L'homme est l'avenir de la femme : autopsie du féminisme contemporain, (Lattès, 2008), Le pire est de plus en plus sûr : enquête sur l'école de demain, (Mille et une nuits, 2011) et Ce pays qu'on abat (Plon, 2014).

empty