Premières à éclairer la nuit

À propos

Premières à éclairer la nuit, ce sont quinze miniatures, quinze vies minuscules de femmes qui traversent l'Histoire autant qu'elles sont traversées par elle.
Premières à éclairer la nuit, ce sont quinze miniatures, quinze vies minuscules de femmes qui traversent l'Histoire autant qu'elles sont traversées par elle. Quinze poètesses de divers continents qui racontent le XXe siècle à travers leur propre récit de mère, de soeur, d'amante ou d'épouse. Chacune s'adresse à une figure aimée qui devient le double du lecteur. Elles ont pour nom Anna Akhmatova, Marina Tsvetaïeva, Alejandra Pizarnik, Sylvia Plath, ou autres. Leur récit se fait l'écho des épreuves vécues où la tragédie d'un siècle irrigué par les guerres et les révolutions s'immisce dans les drames et bonheurs familiaux. La poésie se manifeste non seulement comme un acte de résistance mais comme une ferveur, l'élan vital de quinze éclaireuses qui dissipent, par leur oeuvre et leur goût de la liberté, les ténèbres du temps. Le récit de Cécile Holdban, poétesse elle aussi, apporte à l'ensemble une sororité et une dimension romanesque pleine de tendresse.
Sont présentées dans ce livre Edith Sodergran (en couverture), Gertrud Kolmar, Ingrid Jonker, Marina Tsvetaïeva, Ingeborg Bachmann, Forough Farrokhzâd, Nelly Sachs, Alejandra Pizarnik, Janet Frame, Karin Boye, Anna Akhmatova, Sylvia Plath, Gabriela Mistral, Antonia Pozzi et Anne Sexton.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Cécile A. Holdban

  • Éditeur

    Arlea

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    04/01/2024

  • Collection

    La Rencontre

  • EAN

    9782363083593

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    207 Pages

  • Longueur

    20.7 cm

  • Largeur

    12.6 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    260 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Cécile A. Holdban

D'origine hongroise, Cécile A. Holdban est née à Stuttgart, en Allemagne, en 1974 et vit aujourd'hui à Paris. Après diverses études et e nombreux voyages, elle devient libraire et poursuit parallèlement un travail d'écriture et de traduction du hongrois et de l'anglais.
Elle publie des poèmes et des traductions dans plusieurs revues. En 2012 paraît un premier recueil de poèmes, Ciel Passager, aux éditions L'Échappée Belle, suivi un an plus tard d'un nouveau recueil, Un nid dans les ronces, aux éditions La Part Commune.
Deux livres de traductions ont paru en 2014 : une anthologie de poèmes de József Attila, Le Mendiant de beauté, aux éditions Le Temps des Cerises, ainsi que des traductions inédites de Karinthy Frigyes, Tous sports confondus, aux éditions du Sonneur.

empty