Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Tous les grands ports ont des jardins zoologiques

Tous les grands ports ont des jardins zoologiques (préface Jéröme Leroy)

À propos

"Comment, vous ne connaissez pas ? Ce n'est pas possible ! Un des plus remarquables poètes d'aujourd'hui ! » s'était exclamé Paul Éluard à propos de Marcel Thiry (1897-1977). Cette anthologie réunit une centaine de poèmes, choisis parmi les dix-huit recueils qui composent une oeuvre construite orgueilleusement à l'écart des grands courants poétiques de son temps. Ils mettent en lumière l'expérience du jeune soldat faisant le tour du monde malgré lui, le goût du voyage et le plaisir toujours intact de se perdre dans des villes étrangères, la conjugaison souvent pleine d'humour entre l'homme d'affaires, l'entrepreneur et le poète, la célébration de l'amour de manière parfois très érotique, le tout servi par une étonnante virtuosité prosodique qui réinvente le classicisme.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782710367291

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    433 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    235 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Marcel Thiry

Juriste de formation, marchand de bois, secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, sénateur, représentant de son pays à l'ONU , militant wallon, Marcel Thiry fut une personnalité de premier plan.ÿEngagé volontaire en 1915 dans l'armée belge repliée en France alors qu'il n'a que dix-huit ans, il est amené à combattre Allemands et Autrichiens en Russie. Après la paix séparée signée par le nouveau gouvernement soviétique, comme tous les soldats belges engagés, il ne peut rejoindre l'Europe qu'en passant par... le Canada et les États-Unis ! Cette aventure donnera un premier recueil dont le titre, Toi qui pâlis au nom de Vancouver, est un vers, souvent cité, qui ne cesse d'envoûter les lecteurs même s'ils n'en connaissent pas l'auteur.

empty