Saïgon la rouge

À propos

Saigon en 1940, c'est la France. Or, la France, depuis la débâcle, c'est aussi la collaboration... Au coeur de la ville, un commissaire de police ne se résigne pas à pactiser avec les Japonais, comme l'a recommandé Pétain depuis la métropole. Gaulliste, il prend le masque de l'obéissance pour préserver sa femme, Clara. À ses supérieurs, il cache aussi qu'il a résolu de protéger Phung, une jeune nationaliste trotskiste, et le père de celle-ci. Le 9 mars 1945, le commissaire est arrêté par les Japonais devenus les maîtres du pays. Séquestration, humiliations, tortures physiques et morales lui font presque perdre le sens de l'humanité. Saigon la Rouge retrace l'histoire d'un homme qui se découvre et se révèle dans la tourmente de la guerre. Acteur désabusé de la fin d'un monde, celui de la « belle colonie », il devient le témoin lucide de la naissance d'une nation.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782710367789

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    229 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    303 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques de Miribel

Jacques de Miribel est né au Vietnam, comme ses parents. Sa grand-mère paternelle était vietnamienne et il a vécu à Saigon jusqu'à l'âge de seize ans. Agrégé de lettres modernes, il a consacré une grande partie de sa carrière d'enseignant à l'acquisition de la langue par les enfants. Saigon la Rouge est son premier roman.

empty