La cerise

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

La cerise

« Beaucoup de gens ignorent que la cerise c'est la guigne, la poisse, la malchance. Une vieille pote à moi, ma chère compagne, mon amoureuse folle que je retrouve à tous les coins de rue de mon parcours. Si elle me colle au train, la salope ! me saoule, m'ahurit ! Toujours là, fidèle à tous les ren- dez-vous ! Fidèle comme un chien, fidèle comme la mort. J'ai beau faire, toucher du bois, me signer, éviter l'échelle per en dessous, j'arrive pas à l'exor- ciser. Elle me sourit en code pénal, me roule des patins aux bacilles, me fait des caresses au bistouri, m'envoie pour ma fête des bouquets de flicailles, d'huissiers, des billets doux papier bleu. Même aux brêmes j'ai rarement beau schpile, j'ose plus les toucher, je m'écarte des tripots. Rien à chiquer, je suis vu, je suis pris. C'est ça la Cerise, l'existence entre chien et loup, entre deux douleurs, entre deux gendarmes. » Alphonse Boudard.

  • EAN 9782710389187
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 476 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 240 g
  • Distributeur Sodis

Alphonse Boudard

A lphonse B oudArd (1925-2000) fut apprenti dans une fonderie typographique avant de faire ses maquis et de s'enrôler dans la 1 re armée. De 1944 à 1962 il s'arrête, quelquefois de façon prolon- gée, dans des prisons ou des sanatoriums. C'est en 1962, avec La Métamorphose des cloportes, qu'il devient écrivain. Le Prix Renaudot pour Les Combattants du petit bonheur (1977), consacrera sa reconversion. Chacun de ses ouvrages prend place au sein d'un vaste ensemble de biographie romanesque : Les Chroniques de mauvaise com- pagnie.

Broché
empty