Le goût de San Francisco

À propos

San Francisco est un peu l'antithèse de Los Angeles. Mosaïque de populations, cette cité symbolise depuis les années 196o le départ vers une vie meilleure pour certaines minorités ethniques et sexuelles. Elle incarne la diversité culturelle et la tolérance. La ville s'est étendue sur ses collines abruptes aux rues en pente, devenues célèbres au cinéma. Multiforme, elle recèle de nombreux quartiers pittoresques : Chinatown, l'enclave latino de la Mission, ou encore le quartier gay du Castro, et des sites fameux comme le pont rouge du Golden Gate ou Alcatraz, l'île-prison. Un site naturel exceptionnel, une taille humaine, de nombreux parcs et musées, et des rues où l'on peut marcher sans que cela semble suspect... Les Américains ont surnommé San Francisco "la ville que tout le monde préfère". A découvrir en compagnie de Jack Kerouac, Blaise Cendrars, Jack London, Jean Cocteau, Frédéric Beigbeder, Dashiell Hammett, Philippe Labro, Bernard-Henri Lévy, Tom Wolfe, Yves Berger, George Lucas, Yvonne Baby et bien d'autres...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782715225534

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    122 Pages

  • Longueur

    16 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    88 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Claude Lamy

Journaliste et écrivain, Jean-Claude Lamy est l'auteur d'une vingtaine de livres dont les biographies de Pierre Lazareff, Françoise Sagan, Pierre Mac Orlan, Georges Brassens et Bernard Buffet. Il a reçu plusieurs prix, notamment le Goncourt de la biographie pour « Prévert les frères amis » aux éditions Robert Laffont en 1997 et le prix François- Billetdoux de la S.C.A.M. pour son roman « La Belle Inconnue » aux éditions du Rocher en 2000.ÿCréateur en 1977 des Nouvelles éditions Baudinière, il y publie sa biographie de Gaston Leroux préfacée par Edgar Faure.

empty