Le goût de l'amitié

Résumé

L'amitié est un pacte singulier. Elle s'éprouve ou s'use en liberté : son étymologie laisse ouverte sa définition - amicus, l'ami, dérivé d'amare, aimer. L'amitié serait-elle une émotion moins fragile que l'amour, moins sujette à l'illusion et au malentendu ? L'amour a le loisir, et même le luxe, de s'extraire du temps. L'amitié oblige à s'y confronter. Subtile et difficile, délicieuse et dangereuse, elle est précieuse pour qui aime vivre vraiment. Exigeante, elle réclame de l'intimité mais refuse l'intrusion ; elle demande de la compréhension mais s'offusque de la complaisance ; elle exige de l'écoute mais autant de paroles. Elle n'est que bienveillance, mais s'use sans confrontations. Partagée, trahie ou sublimée, l'amitié est partout dans la littérature, chez Pétrarque, Montaigne, La Boétie, Jean-Jacques Rousseau, Jean de La fontaine, Henry James, John Steinbeck, Chaïm Potok, Simone de Beauvoir, Mathias Enard, Emmanuel Carrère, Sandor Marai, Henri-Pierre Roché, Vincent Delecroix, J.-B. Pontalis et bien d'autres...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782715229068

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    114 Pages

  • Longueur

    16 cm

  • Largeur

    10 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    86 g

  • Distributeur

    Sodis

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

empty