Le retour au pays natal

Le retour au pays natal

Traduction MARIE CANAVAGGIA  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Le Retour au pays natal commence par l'une des plus prodigieuses descriptions de la lande qu'ait produite la littérature anglaise " la vraie matière tragique du livre " pour reprendre l'expression de D.H. Iawrence, grand admirateur de 'Thomas Hardy. Sur cette lande, un homme entièrement rouge, des pieds à la tête, avance très lentement dans une petite carriole, c'est " l'homme au rouge " qui marque les moutons de sa craie vermillon. Nous voyons à travers ses yeux : tout près, à l'intérieur de cette carriole, une femme dort ; au loin, les paysans ont allumé des feux sur un tumulus, on se rapproche un peu et l'on apprend les nouvelles du pays : C1ymYeobright, parti à Paris, va revenir à Noël ; sa cousine, la douce Thomasine devrait bientôt épouser Wildeve. Un peu plus loin, la très belle et sauvage Eustacia Vye se morfond en attendant son amant...
Le Retour au pays natal, d'abord publié en feuilleton en 1878 dans le magazine Belgravia, a été révisé par Hardy en 1912 lorsqu'il rassembla l'ensemble de ses oeuvres de fiction sous le terme générique de Wessex Novels. Le Wessex est le nom qu'il donne au territoire sur lequel se déroulent tous ses romans et qui comprend six comtés du sud-ouest de l'Angleterre (dont le Dorset). Véritable unité territoriale mi-fictive (il réinvente une toponymie), mi-réelle (on reconnaît aisément les lieux), le Wessex devient un personnage à part entière.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782723398893

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    505 Pages

  • Poids

    250 g

  • Distributeur

    Nel

  • Support principal

    Grand format

Thomas Hardy

Poète et romancier anglais, fils d'un tailleur de pierre, Thomas Hardy (1840-1928) est représentatif du courant naturaliste dans le roman britannique. Une grande partie de sa production romanesque, qui se déroule dans la région fictive du Wessex (sud-ouest de l'Angleterre), met en scène des personnages en lutte avec leurs propres pulsions, dans un climat de tragédie rurale, d'hypocrisie sociale et d'humour cruel. Boudé par son époque, jugé trop pessimiste, dégoûté par la critique et l'incompréhension, l'auteur de Loin de la foule déchainée (1874), du Retour au pays natal (1878), du Maire de Casterbridge (1886) et de Tess d'Urberville (1891) n'obtiendra la consécration qu'après sa mort.

empty