L'île mystérieuse

À propos

[...] Vers l'ouest, une bande nuageuse, nettement dessinée à l'horizon, accroissait les ténèbres, et l'oeil ne savait découvrir si le ciel et l'eau s'y confondaient sur une même ligne circulaire.
Mais, en un point de cet horizon, une vague lueur parut soudain, qui descendait lentement, à mesure que le nuage montait vers le zénith.
C'était le croissant délié de la Lune, déjà près de disparaître. Mais sa lumière suffit à dessiner nettement la ligne horizontale, alors détachée du nuage, et l'ingénieur put voir son image tremblotante se refléter un instant sur une surface liquide.
Cyrus Smith saisit la main du jeune garçon, et, d'une voix grave : "Une île !" dit-il, au moment où le croissant lunaire s'éteignait dans les flots. [...] (extrait)
L'Île Mystérieuse est l'un des plus grands succès de Jules Verne et constitue la dernière étape du triptyque formé avec Vingt mille lieues sous les mers et Les Enfants du capitaine Grant.

Professeur émérite à l'université Paris-VII, Jean Chesneaux nous montre dans sa préface combien ce roman peut-être considéré comme « un hommage à des hommes industrieux ».

Ouvrage en coédition avec la ville de Nantes




Rayons : Jeunesse > Jeunesse

  • EAN

    9782742752676

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    500 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16.5 cm

  • Épaisseur

    3.8 cm

  • Poids

    805 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jules Verne

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes, mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français dont une grande partie de l'oeuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (appelés du temps de Jules Verne romans d'anticipation). L'année 2005 a été déclarée «Année Jules Verne», à l'occasion du centenaire de la mort de l'auteur. La légende affirme qu'en 1839, à l'âge de 11 ans, le petit Jules se serait embarqué sur un long courrier à destination des Indes, en qualité de mousse. Son père l'aurait alors récupéré inextremis à Paimboeuf. On dit que Jules Verne aurait avoué qu'il était parti pour rapporter un collier de corail à sa cousine, Caroline Tronson, dont il était amoureux. Rudement tancé par son père, il aurait promis de ne plus voyager qu'en rêve.

empty