Les Seychelles. l'envers de la carte postale

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Les Seychelles. l'envers de la carte postale

Une impressionnante quantité de guides touristiques décrit les Seychelles comme « l'Éden sur terre ». Pour les Seychellois, longtemps prisonniers d'une dictature qui se proclamait marxiste, le quotidien était plutôt terrifiant entre délation, torture et disparitions. L'auteur documente ici les principaux abus d'une oligarchie prédatrice. Aveuglée par la cupidité, la dictature a développé une forme de « gangstérisme international ». Parmi ses principaux « exploits », le profitable viol de l'embargo pétrolier vers le régime de Pretoria à l'époque de l'apartheid et le blanchiment des fortunes les plus inavouables par une industrie financière offshore sophistiquée. Ainsi que le saccage de la ressource halieutique. Le pire des crimes de l'oligarchie fut en 1994 la vente aux « génocidaires » rwandais d'un important stock d'armes, malgré l'embargo voté par l'ONU. Cet ouvrage aidera à bronzer intelligemment sur une plage du « paradis seychellois » où la vie est effectivement très douce aux touristes. Elle le redevient aussi pour les Seychellois depuis que les militants des droits de l'homme imposent un retour progressif vers la démocratie.

  • EAN 9782811126209
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 226 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 14 cm
  • Poids 343 g
  • Distributeur Karthala

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Afrique noire > Afrique centrale et de l'Est

Jean-François Dupaquier

Jean-François Dupaquier est journaliste et a été expert auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR ) dans le procès des médias. Il observe l'évolution du Rwanda et du Burundi depuis plus de quarante ans. Il est l'auteur ou le coauteur de plusieurs ouvrages analysant l'idéologie de la haine et l'instrumentalisation des opinions publiques dans la région des Grands Lacs d'Afrique, dont L'agenda d'un génocide, en 2010 aux éditions Karthala.

Broché
empty