Goebbels, juif et footballeur ; comme dans un film de Robert Bresson Goebbels, juif et footballeur ; comme dans un film de Robert Bresson
Goebbels, juif et footballeur ; comme dans un film de Robert Bresson Goebbels, juif et footballeur ; comme dans un film de Robert Bresson

Goebbels, juif et footballeur ; comme dans un film de Robert Bresson

À propos

Goebbels, juif et footballeur : Par quel miracle ou malédiction cela a-t-il bien pu arriver qu'un grand footballeur de classe mondiale se prénomme Goebbels ? Comment des années plus tard, conscient de l'étrangeté de son appellation, il se décide à se convertir au judaïsme ? Goebbels devenu donc juif.

Comme dans un film de Robert Bresson : Il n'est pas toujours bon de revenir. De revenir dans son pays, dans sa ville natale, transformé par le voyage, différent. Un homme se retrouve capturé par des jeunes gens de la ville où il est né, et d'où il était parti. Comme s'il n'avait pas le droit de revenir habillé comme il est, de parler comme il parle. Un homme revenu chez lui, avec la culture d'un étranger, immobilisé par un accident. À son chevet, ces jeunes gens. Parfois, ils prennent soin de lui. D'autres fois, ils le maltraitent. Tout va se dérouler net, précis. Comme dans un film de Robert Bresson.

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782846816113

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    142 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    170 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Guy Régis Jr

Guy Régis jr. est écrivain, traducteur (Maeterlinck,
Camus, Koltès) et metteur en scène. Il fonde en 2001
le Nous Théâtre, compagnie de théâtre contemporain
haïtien. Ses textes qui rassemblent à la fois
de la prose et du théâtre sont lus, montés, dans
les théâtres, à l'université, dans les rues, sur les
places publiques et tout autre lieu de grande audience.
En Europe : au centre Georges-Pompidou, au Théâtre
national de Belgique, au Tarmac de La Villette, au Festival
international de Liège, aux Francophonies de Limoges.
Ailleurs : à La Réunion, au Brésil, au Venezuela, aux
États-Unis, etc. Ses oeuvres sont également traduites dans
différents pays. Détenteur de plusieurs bourses d'écriture
et de distinctions (prix ETC Beaumarchais, lauréat du
prix Jean-Brierre de poésie, Dakar-Port-au-Prince), il
partage son expérience de l'écrit et de la scène en animant
des ateliers un peu partout à travers les villes du monde
(Liège, Kinshasa, Jérémie, Niteroi, Arras, Kourou, etc.).
Guy Régis jr. est également réalisateur, avec les courts
métrages Black Out (2001) et Pays sauve qui peut (2001).

empty