Marinetti et la révolution futuriste

À propos

La guerre futuriste est une mobilisation totale contre les valeurs politiques, morales et culturelles du passé; elle permet à marinetti de rompre les ponts avec la décadence, d'être de plain-pied dans la réalité qui n'est plus la conséquence du passé mais son contraire.
Il repère un ennemi immédiat - les empires centraux "moribonds" - et un objectif facile - l'irrédentisme ; mais surtout il identifie, dans la technique au service du mythe, l'avènement traumatique de la modernité. [. ] marinetti n'est décidément pas facile à cerner. il est de "droite" ou plutôt d'"extrême droite", lorsqu'il en appelle au droit du plus fort, au reniement de la solidarité de classe, à la loi martiale contre les pacifistes et les traîtres, à la destruction de l'ennemi et pas seulement à sa défaite.
Il est de "gauche ", ou plutôt d'"extrême gauche" parce qu'à ses yeux la guerre doit mener à la dissolution de tout ordre préétabli, y compris celui des non-belligérants comme l'eglise - d'oú sa fronde pendant la période fasciste contre les compromis et la corruption du régime.



Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782851978813

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    115 Pages

  • Longueur

    16.4 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    115 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Maurizio Serra

Né à Londres en 1955, diplomate de carrière, Maurizio Serra a été en poste à Berlin, Moscou et Londres.
Il est aujourd'hui ambassadeur de l'Italie auprès de l'Unesco. Après Le Passager du siècle, entretien avec François Fejtö (Hachette), Marinetti et la révolution futuriste (Éditions de l'Herne), Les frères séparés, Drieu La Rochelle, Aragon, Malraux face à l'Histoire est paru en 2008 à La Table Ronde. Il publie une biographie de Malaparte chez Grasset en janvier 2011.

empty