Sniper avenue, quatorze minutes de danse, le temps qu'il fera demain

Sniper avenue, quatorze minutes de danse, le temps qu'il fera demain

À propos

Sniper Avenue est construit à partir de témoignages de citoyens de Sarajevo. C'est une chronique, l'histoire d'une famille bosnienne pendant le siège. Un quotidien rythmé par la guerre, où, plus que de survivre, il s'agit de préserver la joie, l'humour, les petits riens de la vie, comme acte de résistance contre la barbarie. Dans Quatorze minutes de danse, un couple se livre à des jeux étranges. Ils sont perdus dans le labyrinthe du souvenir des atrocités qu'ils ont subies, un enfer auquel ils ont survécu physiquement, mais où ils ont perdu leur âme. Composé de cinq monologues de femmes, Le temps qu'il fera demain explore notre mémoire collective - celle des victimes de l'esclavage, des croisades, de l'Inquisition, de la Shoah, de la torture politique, des massacres au Rwanda, à Srebrenica, à Londonderry, à Tian'anmen.
« Parce qu'elle ne cherche ni à montrer ni à démontrer, parce qu'elle écrit à l'endroit même de l'impossibilité de décrire la guerre, parce qu'elle refuse à la fois «l'ignorance douceâtre et la culpabilité acide», Sonia Ristic réussit, en toute modestie et courage mêlé, à s'approcher, à nous approcher de l'abîme. »



Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782915037371

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    150 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sonia Ristic

  • Naissance : 1-1-1972
  • Age : 49 ans

Née en 1972 à Belgrade, Sonia Ristic a grandi entre l'ex-Yougoslavie
et l'Afrique, et vit à Paris depuis 1991. Après des études de Lettres
et de Théâtre, elle est comédienne et assistante à la mise en scène.
Parallèlement, elle travaille avec des ONG importantes (France Libertés,
FIDH, CCFD) sur les actions autour des guerres en ex-Yougoslavie et
des questions de Droits de l'Homme.
Au sein du collectif du Théâtre de Verre, elle met en scène plusieurs
de ses textes ainsi que des créations collectives. En 2004, elle crée sa
compagnie, Seulement pour les fous.
Elle encadre régulièrement des ateliers d'écriture et de jeu en France et
à l'étranger. La plupart de ses pièces ont été publiées, créées ou mises
en ondes.
Elle a bénéficié des bourses du CNL (2005, 2008 et 2014), de la DMDTS
(2006), du CNT (2007), de Beaumarchais/SACD (2008), de la région
IDF (2010 et 2011), du Conseil Général du 93 (2013), et a reçu plusieurs
prix pour ses textes.

empty